Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chambre noire

Publié le 9 Décembre 2012

Mon père est mort. Je m’attarde dans sa maison qu’il va falloir vider ; tout un passé qui devra bientôt disparaître.

Durant des heures, mon père s’isolait dans ce qu’il appelait « sa chambre noire ». Un écran est accroché au mur. Le projecteur Super 8 est posé sur un trépied en bois, fabriqué de façon artisanale. Sur les étagères sont posées des boîtes en fer, rondes et plates. Chaque bobine est classée, étiquetée : « Vacances dans les Alpes, Juillet 1972 » ; « Sortie à Paris, avril 1974 ». J’enlève le couvercle de : « Eté à Thonon-les-Bains 1968 ». Je fixe la bobine sur le bras supérieur du vieil appareil. Je guide la fine amorce de la pellicule. Puis je réveille le moteur du projecteur qui gronde comme un reproche avant de ronronner bruyamment. Des films muets de mon père, je n’entendrai rien d’autre.

Cette fois, le faisceau lumineux pointe l’écran. Taches noires, griffures, éclats étranges se succèdent.

Les premières images font irruption. J’avais oublié combien ma mère était aussi jolie. Déjà ma sœur avait cette expression butée et ce sourire bien tracé. Je reconnais soudain l’enfant que j’étais. Je nage dans les eaux du Lac Léman. Flotter est ma plus belle sensation d’enfance.

Mon père, lui, n’apparaît que très peu.

J’ai emménagé depuis peu dans un appartement plus petit. Je me suis armé d’une caméra. Pour une fois, je n’ai ni scénario, ni équipe technique. Loin des contraintes de production, je suis maintenant seul et sans budget.

Et si je filmais la pluie qui frappe à la fenêtre ?

La chambre noire
Commenter cet article